• LABO-REC

Des niveaux record d’envois de fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaire en 2017

Dernière mise à jour : 13 oct.


WASHINGTON, 23 avril 2018 — Selon la dernière édition de la note d’information

de la Banque mondiale sur les migrations et le développement, les envois de

fonds vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont atteint un niveau record en

2017, après deux années consécutives de recul.

La Banque mondiale estime que les envois de fonds officiellement enregistrés

vers les pays à revenu faible et intermédiaire ont atteint 466 milliards de dollars en

2017, soit une progression de 8,5 % par rapport aux 429 milliards de dollars de

2016. Si l’on comptabilise également les envois à destination des pays à revenu

élevé, les transferts dans le monde ont enregistré une croissance de 7 % pour

s’élever à 613 milliards de dollars en 2017, contre 573 milliards de dollars en

2016.

Cette reprise plus forte que prévu des envois de fonds s’explique par la

croissance en Europe, dans la Fédération de Russie et aux États-Unis. Le rebond

des envois de fonds, évalués en dollars des États-Unis, a été favorisé par la

hausse des prix du pétrole et l’affermissement de l’euro et du rouble.

Les transferts ont progressé dans toutes les régions, et les principaux

bénéficiaires en sont l’Inde avec 69 milliards de dollars, suivie par la Chine

(64 milliards de dollars), les Philippines (33 milliards de dollars), le Mexique

(31 milliards de dollars), le Nigéria (22 milliards de dollars), et l’Égypte

(20 milliards de dollars).

DES NIVEUAUX RECORDS
.pdf
Download PDF • 88KB


0 vue0 commentaire